slider image 0

  • 10 conseils pour éviter la Turista en vacances

    Qui n’a jamais connu la galère de la bonne vieille turista ou « diarrhée du voyageur »qui débarque pile poil au pire moment (avant une excursion, une sortie ou une activité) pendant ses vacances si chèrement attendues?

    crédit photo creative commons

    Je me rappellerai toujours Cuba pour plusieurs raisons: le pays est magnifique,  les habitants aussi et enfin, cette fameuse turista assez violente qui m’a gâché une partie de mon séjour. images-10 D’ailleurs, aucun candidat n’a été épargné non plus pendant Pékin Express (va faire une course d’autostop ou surmonter des épreuves de malade sous l’oeil des caméras et avec une diarrhée foudroyante!!!! souvenir souvenir…) .

    En tout cas, si vous lisez ceci, alors vous êtes au bon endroit pour vous préparez en amont : comment prévenir la turista, les astuces utiles, les pièges à éviter, quelles sont les  symptômes, quels traitements efficaces etc… 


    Mais au fait, la turista…


    C’est quoi? 

    Contrairement à ce qu’on pense généralement, la « turista » n’est pas due aux changements de climat, à la fatigue du voyage ou aux épices.  C’est en fait une infection bactérienne dans la majorité des cas. L’infection peut parfois aussi être due à un parasite ou plus rarement à un virus.

    5856494


    Où?

    • Les zones à haut risque : la quasi-totalité de l’Afrique, l’Asie et l’Amérique latine. 
    • Les zones à risque intermédiaire : l’Europe centrale et orientale, Russie, l’Afrique du sud. 
    • Les zones à faible risque : Europe occidentale, Amérique du Nord, Océanie et Japon.
    turista

    Carte faite par le Dr Jean Philippe Leroy

    (la Russie sera plutôt classée comme zone à risque moyen tout comme l’Afrique du Sud).


    Quand?

    Cette infection déclenche des diarrhées plus ou moins aiguës qui surviennent de manière brutale, le plus souvent dans les premiers jours du voyage. 


    Pourquoi?

    La cause principale de cette affection est la consommation d’eau locale, de crudités, de fruits non pelés et on y pense pas toujours mais les glaçons peuvent faire pas mal de dégâts en matière de diarrhée.

    3072821281_dcdccd5a84_o

    crédit photo creative commons


    Symptômes?

    Elle se caractérise par l’émission de 3 à 8 selles liquides par jour, nausées, douleurs abdominales, déshydratation, fatigue, perte d’appétit et habituellement pas ou peu de fièvre. L’évolution vers la guérison se fait en 4 à 7 jours.


    Comment prévenir plutôt que guérir?

    Tout d’abord, il faut respecter un adage facile à retenir et qui vous permettra de ne pas trop réfléchir à ce que vous pouvez ou ne pouvez pas faire :

    « boil it, cook it, peel it or forget it »

    « Bout le, cuisine le, épluche le ou oublie le »

    La prévention des diarrhées infectieuses passe d’abord par une hygiène nickel au niveau de l’alimentation et de la boisson!

    1 – Si vous consommer des légumes, préférez les cuit. Pour les fruits, épluchez les vous même, sinon, lavez les avec de l’eau en bouteille ou encore mieux, de l’eau que vous avez fait bouillir au préalable.

    4802691900_1842904336_o

    crédit photo creative commons

    À savoir que bouillir ses aliments permet de neutraliser les bactéries et les parasites qui pourraient se trouver dans l’eau et dans les produits à consommer.

    2Évitez absolument les glaçons qui s’avèrent être un véritable bouillon de culture! Et ce, même dans les hôtels « propres » car il est peu probable que l’eau utilisée provienne de bouteille ou soit stérilisée avant…

    3 – Du coup, attention aussi au buffet froid et toute nourriture posée à même les glaçons (ou glace pilée).

    4Les produits laitiers sont à éviter car très fragiles et parfois mal conditionnés, qu’ils soient crus ou pasteurisés. Si vous voulez consommer du lait, faite le bouillir au préalable et pour le fromage, préférez le à pâte pressée cuite.

    5 – Attention cette recommandation va piquer les yeux : évitez les crèmes glacées, les sorbets et les jus de fruit vendu à même la rue dans les pays à haut risque pour les turista comme l’Inde, l’Afrique noire, le Mexique etc..

    8446782470_fc45f91a28_o

    crédit photo creative commons

    6 – Pour la boisson, optez toujours pour de l’eau embouteillée (attention aux fausses bouteilles vendues à la sauvette ou dans la rue qui n’est en fait que de l’eau du robinet réembouteillée). Si vous choisissez l’eau gazeuse vous prenez moins de risque car plus difficile à usurper.

    Attention à ne pas réduire sa consommation d’eau par peur de vous intoxiquer car souffrir de déshydratation est bien pire que la turista!

    7 – Concernant les fruits de mer et les poissons, soyez sûr de leurs fraîcheurs, ne les consommer pas cru ou abstenez vous.

    8 – Évidemment, concernant les viandes, interdisez vous les viandes crues, et/ou hachées et préférez les viandes bien cuites à moins que vous soyez bien sûr de l’établissement où vous vous restaurerez.

    9 – Pour ce qui est autre que la nourriture, il évident qu’il faut avoir une hygiène irréprochable: lavage des mains avant de manger, lorsqu’on sort des toilettes etc…

    10 – Si vous vous brossez les dents avec l’eau du robinet, attention à ne pas l’avaler et finissez par rincez votre bouche avec une gorgée d’eau en bouteille ou bouillie.


    Je n’ai pas d’eau en bouteille que  faire? 

    Si vous êtes coincé (pas d’eau en bouteille) et que vous devez boire l’eau du robinet, stérilisez la avec soit: 

    • L’ébullition pendant une période de 5 minutes est particulièrement efficace mais difficile à mettre en œuvre
    • Javel à 12° : 3 gouttes par litre d’eau, laisser minimum 1h avant de boire
    • Hydrochlonazone (acheté en pharmacie) à raison d’un comprimé par litre
    • 1 comprimé de Micropur  le dosage sera en fonction de la concentration du comprimé (MT1 pour 1 litre, MT5 pour 5 litres etc)
    • L’Aquatabs est particulièrement pratique : 1 comprimé effervescent pour 1 litre d’eau permet de désinfecter l’eau en 30mn. Précisons que ces désinfectants chimiques ne sont pas efficaces contre les parasites.

    71l2uolfc-l-_sl1500_-720x1191

    Micropur en vente chez Amazon

    ou encore la marque Oasis

    41gwwHur7NL


    Traitement

    Une diarrhée est une réaction de défense de votre organisme pour évacuer le microorganisme qui chamboule votre système intestinal. La première erreur à éviter est donc de prendre directement un anti-diahréeique. En effet, en bloquant l’émission des selles vous ne ferez qu’accroître la prolifération bactérienne dans votre organisme et empirer la situation! La prise d’anti-diahréeique (comme l’Immodium ou le Lopéramide) sera recommandé en cas de diarrhée trop longue qui risque de vous conduire à la déshydratation.

    • Le traitement n°1 est la réhydratation: boissons chaudes (attention au café qui est diurétique), des soupes (pleins de vitamines et de minéraux), de l’eau minérale en bouteille additionnée de sucre et de sel (pour 1L d’eau: 6 cc de sucre + 1 cc de sel).
    • Vous pourrez prendre un anti spasmodique tels que Spasfon (en voyage on vous recommande le Spasfon lyoc car il fond sous la langue sans besoin d’eau)
    • Un anti vomitif tel que Primperan ou Vogalène lyoc
    • Un pansement intestinal : Smecta, Actapulgite
    • Dans les formes sévères (fièvre, sang dans les selles, diarrhée très abondante), les antibiotiques sont nécessaires tels que Bactrim Forte, ofloxacine (Oflocet), ciprofloxacine (Ciflox), perfloxacine (Péflacine), doxycycline (Vibramycine), métronidazole (Flagyl) dosage à voir avec le médecin.

    ATTENTION, les antibiotiques de la famille des quinolones comme tous ceux cités plus haut, peuvent provoquer des lésions des tendons, parfois graves : toute douleur ou gonflement évoquant une tendinite doit vous conduire à arrêter le traitement et à consulter immédiatement votre médecin. Les quinolones peuvent également être responsables d’une photosensibilisation : une exposition aux rayons ultraviolets (soleil, lampe à bronzer) peut provoquer des coups de soleil intenses.


    Mon traitement à Cuba:

    Pour ma part, à Cuba, un médecin m’a examiné et m’a donné un pansement gastrique, du Spasfon, surtout pas d’anti-diahrréique et de la limonade au citron ou du coca mais tiède (donc pas top) et non light (encore pas top). Cela a réduit les diarrhée et les douleurs mais vu l’intoxication, j’ai eu droit à un traitement à mon retour en France.

    ciego montero


    Donc n’oubliez pas de mettre dans vos bagages un rouleau de papier toilette, des comprimés désinfectants pour l’eau, pansement gastrique, anti spasmodique, anti nausée et un anti diarrhéique (que en cas de diarrhée trop prolongée).

    Voilà on espère que toutes ces infos vous seront utiles pour vos prochains voyages car rien de tel qu’une turista pour vous gacher vos vacances! 

    En suivant ces conseils, vous éviterez de gâcher vos vacances avec pour seul souvenir, un rouleau de papier toilette dans votre sac et pour visites exclusives : tous les toilettes du pays!

    toilettes_w590_h390_r4_q90